AVRIL 2013 (FRANÇAIS)

Chers amis,

Quelque chose dans les événements de la Semaine Sainte et du Dimanche de Pâques nous engage de manière significative. Au cours du weekend passé nous avons probablement tous participé à des cultes qui nous ont fait voir la Croix et le tombeau vide de façon plus claire. Chaque année, sans doute, nous essayons de méditer sur ces événements racontés dans la Parole de Dieu avec un nouveau regard. Lorsque l’auteur Isaac Watts dans son cantique nous exhorte à « Regardez la tristesse et l’amour qui coulent de sa tête, de ses mains et de ses pieds… » (cantique anglais de l’Armée du Salut no. 136), il ne nous appelle pas à des visions surnaturelles, mais à imaginer dans notre esprit la souffrance de notre Seigneur pour nous. Le triomphe de Pâques provoqua Thomas Kelly à nous appeler à une autre vision : « Regardez, vous les saints ! Quelle glorieuse vision : regardez maintenant l’homme de la souffrance, qui revient victorieux du combat… » (cantique anglais no. 147).

Cette histoire de salut ne peut jamais être limitée à une semaine de l’année. Au contraire ! Chaque réunion de l’Armée du Salut, chaque aspect de notre mission, chaque engagement et tout ministère personnel est irrévocablement lié à ce qui s’est passé dans un lieu et à un moment précis pour accomplir notre plein salut.  La vision internationale doit en découler, sinon elle va à l’encontre de la volonté de Dieu pour nous, individuellement et en tant qu’Armée.

Lorsque je vous ai écrit en février, j’ai conclu les informations sur mes voyages en relatant un culte au lever du soleil au Népal. Depuis, j’ai fait une longue visite en Corée et des cultes dans le poste de Bedford (Royaume-Uni), j’ai exercé mon ministère en Suède et en Suisse et j’ai passé le weekend de Pâques dans le poste de Sale, à Manchester. Chaque visite m’a fourni d’abondantes illustrations de la façon dont Dieu bénit son Armée lorsque son peuple élève le nom de Jésus, proclame l’évangile avec grâce et reste fidèle à la mission qu’il lui a confiée. Les réunions sont diverses, les cultures sont différentes et la musique varie de lieu en lieu. Les gens entendent la parole par différents moyens et prennent des décisions qui transforment leur vie. Des gens sont sauvés. Des gens reçoivent la bénédiction de la sanctification. Des gens s’engagent de nouveau à servir ceux qui souffrent, qui sont brisés, seuls, dépossédés et perdus.

Ce serait facile de vous présenter en rose tout ce que je vois au cours de mes voyages autour du monde salutiste. C’est une véritable bénédiction de voir pour moi-même ce que Dieu est en train de faire de manière concrète. Je n’ai pas besoin de me faire une image de ce qui se passe. Mais il y a aussi des défis, en grand nombre ! Vous connaissez aussi les combats pénibles dans le ministère et les ‘montagnes’ personnelles qui semblent insurmontables à gravir. Avoir une vue optimiste de la vie n’est pas facile. C’est plus facile de parler d’avancer que de le faire. Mais, mes chers amis, je vous exhorte à revenir aux éternelles vérités que nous avons vues au cours de la Semaine Sainte et du Dimanche de Pâques. Notre Seigneur souffrant et victorieux est avec vous, il ne vous abandonnera jamais. Sa victoire sur le péché et la mort est le dernier mot. La puissance de sa résurrection est à votre disposition, pour vous aider dans la vie de tous les jours, à chaque moment.

Vivez et servez aujourd’hui dans la force du Seigneur. Accrochez-vous à chaque opportunité avec ténacité. Osez agir avec espérance.

Je vous remercie pour votre fidèle témoignage et pour tout ce que vous faites pour proclamer au monde qu’il y a une puissance dans le sang et le nom de Jésus.

Sincèrement à vous,

Linda Bond
Générale

SOCIAL MEDIA